Les véhicules autoéquilibrés, ce qu’il faut savoir

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Il n’est jamais facile de se déplacer autre qu’avec les pieds. Après la bicyclette, les rollers, les trottinettes et les motos, une autre ère arrive en ville, celle des monocycles électriques. On se déplace avec de moins en moins de roues avec de plus en plus d’équilibre. Mais comme tout doit évoluer, les monocycles aussi avec l’autoéquilibrage.

Quel est ce système ?

Avant la sortie des monocycles, on était sur des bicyclettes et autres roues. On utilisait notre propre équilibre avec la vitesse et on se déplace avec les pédales ou encore grâce aux mouvements des pieds pour faire tourner les roues. Mais avec l’arrivée des monocycles et de gyropode, plus besoin d’énergie humaine pour faire déplacer les engins. Le système autoéquilibré ou appelé scientifiquement système gyroscopique utilise le gyroscope. C’est une loi fondamentale en mécanique. Le gyroscope sert à capturer la position angulaire. Pour faire simple, la roue reste droite même si vous vous penchez en avant, en arrière ou sur les côtés.

Chez les monocycles et autres véhicules du genre, le gyroscope est couplé avec un processeur qui maintient l’équilibre. Le processeur est aussi là pour analyser les commandes données grâce au mouvement des pieds ou du corps du conducteur. Par exemple sur un monocycle, si la pointe des pieds actionne les pédales, il accélère. Si c’est le talon, il freine. De même que sur un gyropode. Le corps penché en avant et qui veut dire avancer, et en arrière pour freiner. Tous les véhicules électriques urbains utilisent ce système pour circuler.

Les possibilités d’évolution des véhicules autoéquilibrés

Jusqu’ici, l’évolution est surtout sur le point esthétique par le poids et le design. Sur le plan technique, on trouve une évolution sur la durabilité de la batterie, son autonomie et sa rapidité en termes de recharge. Quant au système gyroscopique, on espère avoir d’autres nouvelles d’ici quelques années. Par exemple la possibilité d’effectuer des figures de drift avec un monocycle. Mais le plus attendu reste sur le fait que l’engin doit avoir une bonne vitesse, une batterie excellente et un processeur robuste.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »