Scooter électrique : le biker à une roue !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les véhicules électriques sont de plus en plus répandus. Avant, les voitures étaient d’abord des hybrides pour passer au 100% électrique. De même que les bicyclettes qui passent des pédales à chaines jusqu’aux électriques. Et c’est aussi le cas des motos qui passent non seulement au carburant électrique, mais de deux roues à une seule roue.

D’où vient l’idée de monoroue ?

On ne sait pas précisément la première personne qui a créé la moto à une roue. Car il faut le préciser, l’idée ne vient peut-être pas d’une seule personne. Il se peut qu’un peu partout dans le monde, quelques personnes mettent en place un prototype, mais un seul a été officiellement commercialisé parmi les premiers et c’est la moto Ryno.

L’idée peu importe d’où elle vient, est tout simplement géniale et qui plus est futuriste. Pour atteindre la perfection de la moto en lévitation, la moindre des choses est de supprimer une par une les roues. Donc, ici, on arrive à l’avant-dernière étape de la moto du futur. Pourtant, on ne peut pas dire que l’idée plait à tout le monde. Bien entendu, elle aura beaucoup d’adeptes, mais le hic, c’est qu’elle n’est pas encore très connue du public et des adeptes des motos.

Le premier problème qui se pose est d’abord sa vitesse maximale qui ne dépasse pas jusque-là au 30km/h, peut-être un peu moins. Ensuite, le fait qu’il ne peut pas faire de long trajet à cause de son moteur qui marche à la batterie rechargeable. Et pour certains, le fait qu’elle n’a qu’une roue. Mais le fait est que ceux qui ont décidé de l’adopter sont heureux. Le design est ahurissant : une roue en équilibre avec un guidon classique et une selle.

Une fois adopté, le scooter électrique monoroue remplace la voiture

Comme tout véhicule 100% électrique, la limite est la distance. À part cela, tout porte à croire qu’ils remplacent la voiture qu’on utilise tous les jours. La première difficulté à surmonter est la conduite. Il est facile à dompter vu qu’on s’assoit pour le conduire, donc on trouve facilement l’équilibre. De plus, la moto à une roue est auto-équilibrée avec son système gyroscopique. Le deuxième petit hic, c’est la distance de parcours. Si vous avez le bureau ou l’école pas trop loin de chez vous, inutile d’attendre, ce type de moto est pour vous. Mais comme tout achat de véhicule, une fois adopté, ça roule !

Pour en savoir plus sur les véhicules électriques

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »